Nouvelle place de marché communautaire pour les produits tunisiens de qualité

L’ONG «Action Associative» a lancé avec l’Orange Devevelopper Center (ODC), une nouvelle plateforme qui représente une place de marché virtuelle de proximité où le client peut acheter et commander directement son produit de chez l’artisan. Cette plateforme s’appelle «Artisans d’art», elle est disponible sur le Web à l’adresse http://www.artisansdart.tn/ et également disponible sur le mobile en appli iOS et Android.

«Orange, dans le cadre de son programme RSE, a contacté notre association et nous a demandé de leur proposer une application qui puisse aider les femmes pour les aider dans leur indépendance financière. Nous avons alors proposé l’idée de cette plateforme qui regroupe hommes et femmes, des 24 gouvernorats et Orange l’a directement accepté», a expliqué Kouraiech Jaouahdou. «Deux développeurs et deux designers ont été mis à notre disposition de la part de l’ODC pour travailler le volet technique du développement juste avant l’été 2016».

Ce n’est que vers novembre 2016 que «Action Associative» a commencé la récolte des données sur ces artisans et les produits qui vont intégrer la plateforme. Monia Jaafer et Kourayech Jaouahdou ont ainsi sillonné la Tunisie du Nord au sud, de l’Est à l’Ouest pour récupérer les bonnes adresses et les bons produits. C’est ainsi qu’ils ont pu découvrir des merveilles. Comme à l’instar d’un vendeur de Degla à Midess, une zone frontalière avec l’Algérie au dessous de Tozeur. «Ca ressemble au Grand Canyon de Las Vegas. Là bas, ils ont une oasis exceptionnelle où on produit des dattes particulières. Elles sont de petites tailles, un peu sèches sombres mais très gouteuses. Et ce qui est surprenant, elles sont moins chères de la Deglet Ennour».

Pour cet exemple, Kouraych et Monia on pris les contacts du producteur de cette datte (téléphone, etc.), prix et quelques photos de son produit. Mieux : Ils ont pu positionner sur Google maps ses coordonnées GPS. De ce fait, l’utilisateur de la plateforme pourra voir directement l’emplacement et par un simple clic sur l’icône du téléphone (dans l’application), il peut l’appeler.

Pas moins de 500 artisans ont été donc répertoriés avec près de 1360 produits classés sur 12 catégories pour offrir un choix large de produits artisanaux, dont quelques uns sont, malheureusement, en voie d’extinction en Tunisie. 54% des produits présentés proviennent des régions, 46% du Grand Tunis. 60% des artisans répertoriés sont des femmes, 34% hommes et 6% tandem Homme-Femme. Quant à la répartition par âge : 60% ont plus que 35 ans, 40% moins de 35 ans.

«Ni Orange, ni Action Associative ne prennent des marges sur ces opérations de vente», a tenu à préciser Kouraiech Jaouahdou. Les deux intervenants jouent seulement le rôle d’intermédiaire technologiques dans le but de mettre en avant sur Internet ces artisans qui n’ont pas encore fait leur révolution digitale.

«Pour le moment, le contenu de la plateforme est en langue française, mais bientôt ça sera aussi lancé en anglais», a déclaré pour sa part Asma Enneifer, directrice des relations extérieures, RSE et innovation chez Orange Tunisie qui a insisté par la même occasion sur le rôle que doit jouer un opérateur télécom, comme Orange, pour soutenir ces professions qui font vivre des milliers de familles dans les zones éloignées de la capitale, à l’intérieur du pays.

Welid Naffati

Facebook Comments