Orange offrira 10.000 à 25.000 euros pour créer sa startup

Orange offrira 10.000 à 25.000 euros pour créer sa startup

L’entrepreneuriat social est une alternative à l’employabilité. Son développement surtout auprès des jeunes est un moyen de remédier à la problématique du chômage en Tunisie. Partant de ce constat, Orange Tunisie a lancé plusieurs projets et évènements pour l’accompagnement des jeunes créatifs porteurs d’idées et qui souhaitent se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Dans ce cadre la, la société a pris part au grand tour de la Tunisie du Salon de l’Entrepreneuriat et qui a fait un arrêt le 4 mai dernier au Centre de la Jeunesse au Kef. Retour sur cette participation avec Afef Boulares, responsable projets RSE et prix Orange de l’entrepreneur social.

Soulignant que la politique RSE d’Orange est le pilier même de la culture de l’entreprise, Afef Boulares a attesté que l’entrepreneuriat social est une solution alternative pour en finir avec le chômage en Tunisie. «L’entrepreneuriat social comporte un avantage très important en comparaison avec l’entrepreneuriat classique. La différence réside dans la mission même de l’entreprise. L’entreprise sociale doit en effet articuler son activité et sa stratégie autour de la résolution d’une problématique sociétale ou environnementale», a-t-elle expliqué.

Afin d’appuyer cette vision, Afef Boulares a indiqué qu’Orange a mis en œuvre plusieurs actions. La première s’est concrétisée avec la création de l’Orange Developer Centre. Ce projet a été ensuite appuyé par le lancement de deux Orange Tech Club au Kef et à Nabeul (lire notre couverture).

Participation d'Orange au Salon de l'Entrepreunariat au Kef

«Notre soutien aux jeunes du Kef et des régions environnantes se traduit d’abord par la duplication de notre programme Orange Developer Centre. À travers Orange Tech Club nous leurs offrons des formations gratuites qui allient le développement des soft skills à l’amélioration de leurs compétences techniques en développement mobile ou web. Nos experts peuvent guider les jeunes qui souhaitent participer à ces formations ou encore les envoyer à l’ODC pour suivre des formations complémentaires.
Nous avons également été partenaires du festival Sicca Jazz à travers l’organisation d’un atelier pour les enfants. Ces derniers ont eu l’occasion de travailler sur un projet à vocation environnementale. Ils ont en effet participé à la création de poubelles qui, par la suite, ont été utilisées durant le festival», a avancé Afef Boulares.

Concernant le prix de l’entrepreneuriat social qu’Orange a présenté durant le Salon de l’Entrepreneuriat, Afef Boualres a signalé que ce prix est international qui permettra aux lauréats de participer à une compétition internationale pour remporter des dotations financières. «Le prix de l’entrepreneuriat social est organisé en collaboration avec la maison mère Orange France. Des dotations financières (4.000, 6.000 et 10.000 dinars) seront accordés à trois lauréats. Ces derniers auront ensuite l’occasion de participer à une compétition internationale pour tenter de décrocher des financements qui varient entre 10.000 et 25.000 euros afin de lancer leurs start-ups », a-t-elle annoncé.

La responsable projets RSE et prix Orange de l’entrepreneur social a ajouté qu’en plus du soutien financier, Orange s’engage avec son partenaire Yunus Social Business à accompagner les participants dans cette aventure en les aidant à élaborer leurs business plans et la présentation de leurs projets.

«Orange apporte également un accompagnement personnalisé pour aider ces jeunes à développer leurs soft skills. L’ODC intervient aussi en offrant la conception de la toute première application mobile imaginée par les participants».

Si vous avez plus de 21 ans ou si vous êtes une start-up de moins de 3 ans avec un projet social ou Tech, n’hésitez pas rejoindre cette initiative. Pour plus d’informations, visitez le site dédié à l’évènement : entrepreneurclub.orange.com

Nadya Jennene

Facebook Comments