Viva Technology vu par Orange : Les startups se mettent au service des autres secteurs (1)

L’évènement phare de l’IT en France ces derniers jours a été surement Viva Technology, qui s’est déroulé les 14, 15 et 16 juin derniers à Paris. Le Groupe Orange a été activement présent dans cet évènement qui a réuni une pléiade de professionnels et d’amateurs du domaine de l’IT. Retour sur les moments forts de cet évènement, tels que vus par les yeux du Groupe Orange.

“Orange est présent dans Viva Technology car c’est un groupe qui respecte ses engagements notamment en matière d’innovation, du développement et du soutien aux startups”. Telles ont été les paroles de Thierry Bonhomme, qui est Directeur Général Adjoint d’Orange Business Services. Une vision partagée par Pierre Louette, qui est Directeur Général Délégué et Secrétaire Général d’Orange, qui a ajouté qu’Orange a une tradition d’investissement chez les startups, ce qui fait que le soutien aux startups et aux idées innovantes n’est pas étranger à la stratégie du groupe. De ce fait, des thèses d’investissements ont été lancés, avec une présence accrue dans tous les domaines du réseau, et même dans la Financial Technology, ou Fintech, car Orange est également une banque. Ces différentes thèses permettent d’investir dans des startups de plusieurs pays, surtout, cette année, des startups africaines, présentes en grand nombre.

Nous avons choisi, notamment, de parler de certaines de ces startups africaines qui ont intéressé Orange. La première est Drone Africa Service, est une jeune startup nigérienne spécialisée dans le travail aérien, notamment grâce aux drones. Les produits de cette startup sont orientés surtout vers l’environnement. A titre d’exemple, les produits ont réalisé plusieurs missions de détection, de prévention de la faune et de la flore, notamment une intervention sur 3 pays pour combattre le braconnage des éléphants, ou encore la surveillance des girafes en Afrique de l’Ouest. Une autre startup africaine a également montré des signes intéressants, qui est Bayssedo 2.0. Le principal produit de cette jeune société sénégalaise est la mise en place d’une sorte de bourse agricole qui met en relation des agriculteurs avec des investisseurs et des africains intéressés par l’agriculture. L’objectif est simple, essayer d’œuvrer vers l’autosuffisance alimentaire, en accélérant le développement du secteur primaire et réaliser une évolution majeure dans ce domaine.

La diversité des expériences des participants à ce salon, ainsi que leurs valeurs, ont contribué au succès de cet évènement majeur. Les idées et débats présentés n’ont pas été également du reste. A suivre.

Seif Eddine Akkari

A lire également :
Salon Viva Technology à Paris: Quelle place pour la femme IT dans le monde de demain ?

Facebook Comments